Inspection d’une installation septique existante

Achat ou vente d’une résidence

Exigence municipale

  1. 01 RELÉVER DU TERRAIN

    Relever tous les détails pertinents relatifs à la topographie du site notamment les dépressions, les buttes, les affleurements rocheux, le patron de drainage des eaux de surface, les zones de déblai et/ou remblai, etc.

    Relever également les points de référence du règlement auxquels une norme de localisation est associée (puits, pointes, sources servant à l’alimentation en eau, lacs, marais, étangs, conduites de drainage, limite de propriété, arbres, circulation motorisée, etc.)

  2. 02 INSPECTION DE LA FOSSE SEPTIQUE ET DE SON ÉLÉMENT ÉPURATEUR

    Cette inspection permettra de connaître l’état actuel de l’installation septique, son fonctionnement. De plus, elle attestera que le dispositif d’épuration ne constitue pas de foyer de nuisance ou de sources de contaminations indirectes ou directes et que cette installation septique respecte les distances réglementaires par rapport à un lac, un cours d’eau ou une prise d’eau potable.

  3. 03 SONDAGES EXPLORATOIRES

    Établir la superficie du terrain récepteur suite à des sondages d’exploration. Avec ces sondages, nous sommes en mesure d’effectuer une stratigraphie des sols en place et de vérifier les eaux souterraines.

  4. 04 ESSAIE DE PERMÉABILITÉ « IN SITU »

    Procéder à un essai de perméabilité hydraulique « in situ » avec un perméamètre de Guelph (norme ATsm P5126-90 réapprouvée en 1998) sert à évaluer le niveau de perméabilité du sol.

  5. 05 ESSAI RÉSURGENT

    Un des moyens pour vérifier une installation septique existante est de faire un test de résurgence. Lors de ces tests, le technologue procède à la localisation du système d’épuration, il procède à une inspection visuelle de la fosse septique et vérifie son étanchéité. De plus, il valide l’efficacité du système d’épuration en versant de la fluorescéine dans un équipement sanitaire en amont de la fosse septique. Au contact de l’eau, la poudre de la fluorescéine devient une couleur très visible et il est important de laisser couler l’eau avec un certain débit prédéterminé. Si le système d’épuration fonctionne avec une défectuosité, nous retrouverons de l’eau colorée en résurgence sur le terrain, en bordure d’un lac ou d’un ruisseau ou encore d’un fossé.

  6. 06 RAPPORT D’INSPECTION

    La rapport d'inspection attestera que le dispositif d’épuration ne constitue pas de foyer de nuisance ou de sources de contaminations indirectes ou directes et que cette installation septique respecte les distances réglementaires par rapport à un lac, un cours d’eau ou une prise d’eau potable.

    Il est important de savoir que le règlement Q-2-R-22 n’exige pas la reconstruction d’un dispositif d’évacuation et de traitement des eaux usées. De plus, il n’est pas nécessaire de le remplacer même si le dispositif n’est pas conforme en tout point.

Pour me joindre

5700, rue de la Petite-Rivière
Shipshaw (Québec)
G7P 0A9